Ça « chille » à C2 Montréal

J’ai encore eu la chance cette année, grâce à la Ville de Montréal et le Parcours Innovation PME Montréal, d’assister à C2 Montréal. Bien qu’il s’agisse d’un mandat de travail de trois jours intensifs, j’ai quand même eu la chance de profiter de quelques conférences. J’ai donc envie de clarifier ce point: C2 Montréal n’est pas un gros party de marketeux qui se rencontrent pour le plaisir de prendre beaucoup de selfie et chiller.

Quiconque profite de C2 Montréal peut témoigner qu’il sort de l’événement avec le tournis (pas parce qu’il a bu trop d’alcool, mais parce qu’il a eu l’occasion de mettre son cerveau à l’épreuve dans les multiples rencontres/ateliers qu’il a fait). C2 Montréal, c’est une occasion en or pour des géants internationaux et de petits locaux de se rencontrer, de connecter et de trouver des solutions à des problèmes globaux.

D’ailleurs, une des conférences qui m’a plu est celle de Dror Benshetrit, un designer, un penseur et un rêveur dont l’ingéniosité lui a permis de proposer des concepts non-conventionnels et qui ont le pouvoir de changer le monde dans lequel on vit.

« You don’t need to be an architect to design buildings – Dror

Selon Dror, il faut prendre le temps de s’ouvrir au monde et observer l’environnement dans lequel on vit pour changer nos perceptions et ainsi, innover. Je ne fais pas de design urbain, mais la beauté des conférences à C2 Montréal c’est que les propos des conférenciers peuvent souvent s’adapter tout autant au design qu’au remodelage des entreprises, aux services qu’on offre, aux produits qu’on propose et même, à l’humain en tant qu’humain.

Un peu plus sur Dror

Les Milléniaux se sont invités à C2 Montréal et faut bien que j’en parle

Bin oui, j’ai eu le temps de lire la chronique de Patrick Lagacé dans La Presse: Lettre ouverte aux milléniaux et moi aussi, j’ai tiqué (comme il dit). Ce texte, il l’a écrit à la suite d’une lecture qu’il a fait du texte de Diane Bérard de Les Affaires: C2 Montréal: les Milléniaux vous expliquent comment les attirer. Bien que je ne sois pas en total accord avec tout ce que ces jeunes ont dit pendant ledit atelier (auquel je n’ai pas participé), je peux tout de même affirmer que ces jeunes, escouade de #MeetTheFuture, organisé par l’école de créativité La Factry, sont loin d’être des jeunes qui ne veulent pas travailler.

Au contraire Pat, au contraire! Quand je lis cette portion de ton texte:

Ça veut dire quoi, travailler ?

Ça veut dire accepter les quarts de travail de merde. Ça veut dire accepter l’emploi loin de Park Ex. Ça veut dire accepter le contrat qui paie peu, mais qui te positionne pour le job de rêve que tu veux décrocher. Ça veut dire accepter de ne pas être présent à tous les 5 à 7. Ça veut dire écouter plus que parler, réfléchir davantage à la tâche à accomplir que pontifier au sujet de cette tâche…

J’en ressors avec une question: Peut-on avoir des idéaux, Patrick?

Tout comme ces jeunes, je rêvais d’un monde entrepreneurial meilleur, à mon image. J’avais dans l’idée que c’était possible. Comme bien des gens (comme toi probablement), la réalité a sonné et j’ai accepté des postes qui ont fini par me déplaire. Par contre, si je n’avais pas eu cet idéal, je ne serais pas à mon compte aujourd’hui. Je travaillerais encore dans un endroit qui ne me rend pas totalement heureuse. Ma job serait une corvée (comme dise ces jeunes). J’attendrais que ma vie passe. J’attendrais la job de rêve, comme tu dis. Mais sans idéaux, la job de rêve, elle n’arrive pas. Crois-moi!

De plus, laisse-moi te dire que quand je lis des trucs comme ça: « On n’embauche pas un CV, on embauche une personne » et « Souvent, je termine une entrevue sans avoir aucune idée du type d’humain que l’entreprise recherche. Je ne sais que les compétences et les diplômes souhaités. Comment voulez-vous vous assurer que le candidat est arrimé à votre boîte? », je me dis qu’avec les jeunes qui arrivent comme des bulldozer sur le marché du travail, les choses vont enfin changer et ça va faire du bien. Human, first!

L’idée derrière #MeetTheFuture était d’amener des jeunes à C2 Montréal, ce qui n’avait jamais été fait précédemment. Le but c’était de leur laisser une place pour s’exprimer, mais aussi de leur permettre d’échanger, d’observer, d’expérimenter. S’ouvrir à eux, tout comme eux se sont ouverts aux entrepreneurs, permet de changer les perceptions (Allo Dror) face aux générations et enclencher un vrai échange de paroles.

Cette initiative était, à mon avis, beaucoup plus innovatrice et constructive qu’une chronique où on peut lire ceci: « Le marketing autour de ta génération te fait sûrement croire le contraire, mais permets-moi d’être brutal : tu ne fais pas partie de la génération la plus spéciale de l’histoire de l’humanité. » Parce qu’il n’y a personne ici qui croit être plus spéciale qu’un autre. On croit juste que les jeunes ont le droit d’engager le dialogue, point. Et si certains entrepreneurs à C2 Montréal ont eu envie de les écouter, de les « challenger » c’est qu’à quelque part, il y a des gens plus ouverts à innover que d’autres.

Sur ce, la Millenial que je suis va retourner chiller à ses tâches de travailleur autonome, mais pour finir, je vais quand même prendre le temps de t’inviter à assister à un CreativeMornings. C’est vrai qu’on a l’air de se la couler douce avec notre café et notre conférence gratuite les derniers vendredis matins de chaque mois, mais par contre, on a l’occasion de rencontrer des gens issus de toutes les générations qui, grâce à leurs idéaux, accomplissent de bien belles choses et aident à faire changer les perceptions. C’est pas gagné d’avance, mais je crois qu’on finirait par faire changer les tiennes.

Photo: prise dans le cadre d’un Brain Date entre les jeunes de #MeetTheFuture et l’entreprise Guru pour le Parcours Innovation PME Montréal.

 

 

 

Gestion des médias sociaux, rédactrice web, Wonder Woman à mes heures, fière propriétaire de #gastonlechatheureux et résidente d'Ahuntsic (#passionahuntsic), j'aime bien partager mes découvertes, mes petits tracas, mes coups de coeur et mes conseils professionnels.