je-suis-en-vacances-image

Excusez mon enthousiasme, mais ceci est très agréable à dire. Ce qu’il faut comprendre c’est que mes dernières vacances, elles remontent au temps des Fêtes l’an dernier 🙂 

Bon, il me reste quand même quelques trucs sur le four (genre, quelques publications à modérer pour le spécial du réveillon de Y’a du monde à messe et des annonces pour la nouvelle saison de Deux hommes en or qui commence le 8 janvier), mais mis à part ces petits trucs, je compte bien tout fermer et relaxer au maximum pendant les vacances des Fêtes #sorrynotsorry

Une année en montagnes russes

Comme tout le monde, 2020 a été assez rocambolesque. Dès l’annonce de la fin prématurée de Deux hommes en or et le report de Y’a du monde à messe en mars, j’ai l’impression que je me suis assise dans un wagon de montagnes russes dont le tour ne se termine qu’au moment même. 

Je dois néanmoins dire que, même si d’ordinaire les montagnes russes me donnent mal au cœur, cette balade-là n’a pas été siiii pénible. D’ailleurs, même si je voulais me plaindre, je n’en ai pas vraiment le droit. De mon côté, du travail, j’en ai eu en masse, et ce, malgré le creux estival (qui m’a tout de même permis de refaire mon site web). Cette situation extraordinaire que nous avons vécue cette année m’a professionnellement permis de réaliser que malgré les creux, les mois bien occupés viennent renflouer les coffres et rééquilibrer mon anxiété 😉

Alors, ces montagnes russes, elles m’ont certes épuisé, physiquement et mentalement, mais elles m’ont permis d’entrevoir 2021 avec optimisme. Je serai donc de retour le 4 janvier, bien prête à entamer un premier trimestre déjà bien rempli avec des projets qui sont déjà confirmés pour 2021. ᕙ(•̀‿•́ )ᕗ

Entre temps, je vais profiter des vacances au maximum. Je vais lire, écouter tous les films d’Harry Potter (une tradition annuelle), écouter des séries (la saison 4 de Faits divers vient d’arriver sur TOU.TV) et faire un peu de popote pour commencer l’année avec quelques lunchs dans le congélo

Mes petites fiertés de 2020

« Pamkizgak, nd’aln8ba8dwa » ce qui signifie en langue abénakise : « Aujourd’hui, je parle abénaki ». Hé oui, hier, j’ai terminé mon premier trimestre de cours de langue abénakise et je suis plutôt fière de dire que je peux maintenant jaser dans ma langue. Bon, je ne peux pas avoir une très grande conversation, mais je peux néanmoins te dire comment je m’appelle, te donner mon âge, parler un peu de la météo et nommer les animaux lors d’une visite au Zoo de Granby. C’est un bon début pour me réapproprier cette langue sur le bord de disparaître. Non?

En 2020, je souhaitais lire davantage que l’année précédente (disons que ça se comptait sur les doigts des mains). Je me suis donc lancé le défi de lire 52 livres d’ici le 31 décembre. En mars dernier, quand la pandémie est arrivée, qu’on nous ait encabanés, je ne croyais plus pouvoir y arriver. Il faut dire qu’à ce moment-là, je lisais Sapiens (un peu intense quand ton cerveau manque de concentration). Finalement, j’en ai lu 56 🙂 Pour voir tous les livres comptabilisés dans mon défi 52, c’est sur Goodreads.

Photo © Erin McKenna sur Unsplash